×
5 477
Fashion Jobs
Publié le
22 juil. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wolverine Worldwide affiche sa stabilité en période de réorganisation

Publié le
22 juil. 2015

Au cœur de changements stratégiques, le groupe Wolverine Worldwide affiche des résultats trimestriels empreints de stabilité. Le groupe américain de marques de chaussures (Saucony, Merrell, Sperry Top-Sider, Keds, Sebago…) présente un chiffre d’affaires en hausse de 2,7 % exactement, à 630 millions de dollars (554 millions d'euros) sur son deuxième trimestre clos le 20 juin.

Modèle Wolverine - Wolverine WorldWide

Comme tous les acteurs internationaux, il a subi l’impact de l’évolution des taux de change. Avant le passage en douanes et à périmètre comparable (le groupe ne développe par exemple plus la licence Patagonia qui lui avait apporté 11,6 millions de dollars l’an dernier), sa croissance était de 6,9 %.

Sur la zone Amérique du Nord, son chiffre d’affaires progresse de 0,6 % et de 1,3 % avant changes. Pour l’Europe, Moyen-Orient, Afrique, le groupe accuse un recul de 1,4 %, mais, avant le passage au dollar, la hausse était de 10 %. De même, en Amérique latine, la croissance était de 5,1 %, mais la conversion donne un recul de 1,4 %.

L’Asie est en revanche clairement une terre de conquête pour le groupe avec une hausse de 55,3 % de son chiffre d’affaires sur la zone (56,9 % avant changes). Le groupe ne donne pas de ventilation entre ces différents marchés.

En revanche, il précise le poids de ses différents segments. Son segment lifestyle, le plus important, accuse un repli de 4,1 %, à 253 millions de dollars (222 millions d'euros). Par contre, le groupe Performance progresse de 5,7 %, à plus de 223 millions (196 millions d'euros), et le volet Heritage bondit de 12,2 % à plus de 127 millions (112 millions d'euros). La case « autres business » regroupe des activités qui réalisent 26 millions de dollars (23 millions d'euros).

Le groupe revoit actuellement son réseau de magasins aux USA - Bayshore Town Center


Si son chiffre d’affaires réalise une belle progression, le groupe doit s’accommoder de marges qui s’érodent. Ainsi, son résultat opérationnel recule de 49 à 47,6 millions de dollars (43 à 41,9 millions d'euros) sur la période. Son résultat net tombe lui de 27,6 à 25,2 millions de dollars (24,2 à 22,1 millions d'euros).

Le groupe est cependant actuellement attentif au fait de mener à bien son plan de réalignement stratégique engagé l’an dernier et qui devait lui permettre de fermer 140 magasins ne répondant pas à ses exigences (majoritairement aux Etats-Unis) d’ici la fin de son exercice 2015-16. Au final, le groupe annonce à présent tabler sur 120 magasins fermés à cette échéance et vise 55 boutiques dont il ne renouvellera pas les baux dans les cinq prochaines années.

Le groupe annonce aussi l’arrêt de la marque Cushe, sa plus petite entité, et la réorganisation de son activité au Canada afin de « réaliser des synergies ». Cette opération doit être bouclée pour la mi-2016 et doit permettre au groupe de se développer plus avant sur ce marché.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com