×
7 696
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Wolverine Worldwide, en croissance, annonce un plan stratégique

Publié le
today 17 juil. 2014
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les périodes fastes sont les meilleures pour réformer. Assurément, le groupe Wolverine Worldwide a bien appris la leçon. Sur son second trimestre clos le 14 juin, le géant américain de la chaussure (Sperry Top-Sider, Sebago, Merrell…) a vu son chiffre d’affaires progresser de 4,4 % à plus de 454 millions d’euros (613 millions de dollars).

Le parc de boutiques Stride Rite va être revu à la baisse. Photo Stride Rite Malaysia.


Chacune de ses divisions progresse. Le Lifestyle atteint 195 millions d’euros (+3,5 %), Heritage frôle les 84 millions (+2,6 %) et Performance les 156 millions (+5,8 %). Enfin son volet "Autres" pèse 18 millions d’euros (+10,8 %).

Le groupe précise notamment que les marques Saucony, Keds, Caterpillar footwear, Chaco et Wolverine ont vu leurs chiffres d’affaires enregistrer une progression à deux chiffres en Europe, Amérique latine et Asie-Pacifique.

Une progression qui se traduit aussi en termes de rentabilité. Wolverine Worldwide affiche un résultat opérationnel de 36 millions d'euros contre 27 millions un an plus tôt. Et sa marge brute est passée de 6,3 % à 8 %.

Dans ce cadre, le groupe travaille sur un plan stratégique qui entend s'appuyer sur une nouvelle organisation. Il entend parallèlement clarifier sa flotte retail.

Il annonce ainsi la fermeture de 140 points de vente sur les 18 prochains mois. L’enseigne Stride Rite, spécialisée dans l’enfant, sera la plus touchée. Elle compte un peu plus de 250 magasins aux Etats-Unis (à plein tarif ou en outlet), mais est aussi présente à l’international.

D’ici la fin de son exercice, le groupe table sur une soixantaine de fermetures. Le groupe vise de cette manière un gain annuel avant impôts de plus de 8 millions d’euros, qu’il annonce vouloir réinvestir dans sa stratégie "direct to consumer" et omnicanal.

Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe annonce des prévisions à 2,051 milliards d'euros, en hausse de 3 % par rapport à l'an dernier.