×
Publié le
19 févr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wolverine Worldwide table sur une croissance de 3 à 6 % en 2014

Publié le
19 févr. 2014

En 2013, le groupe Wolverine Worldwide a connu une hausse de plus de 60 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2012. Cette flambée, le groupe américain spécialiste de la chaussure, la doit principalement au rachat des marques du groupe PLG finalisé fin 2012.

En pro forma, le chiffre d’affaires progresse tout de même de près de 6 % à 1,96 milliard d’euros (2,69 milliards de dollars US). Le groupe met en avant les performances de Sperry Top-Sider, Saucony, Keds et Merrell.

Merrell a connu un bon dernier trimestre 2013 selon WWW. Visuel Merrell



Sur le dernier trimestre 2013, le groupe jouait la stabilité, avec un chiffre d’affaires en progression d'au moins 1 % à 539 millions d’euros. Le dernier trimestre, clos fin décembre, avec des températures très froides et une activité retail faible aux Etats-Unis, n’était pas particulièrement propice aux ventes de Sperry Top-Sider et Stride Rite. Merrell s’en est en revanche mieux sortie.

"Pour l’année, quasiment toutes les régions ont connu des croissances, à l’exception de la zone Europe Moyen-Orient Afrique qui est en accord avec nos prévisions, explique Blake Krueger, PDG du groupe dans un communiqué. De plus, nous sommes particulièrement satisfaits de la bonne dynamique en Amérique latine et sur l’Asie-Pacifique durant la seconde partie de l’année. Il s’agit de régions importantes pour notre croissance future avec les différentes marques de notre portfolio, et en particulier pour celles récemment acquises".

Le groupe affiche au final un résultat opérationnel de 140 millions d’euros, avec une marge opérationnelle passant de 6,9 % en 2012 à 7,1 % en 2013. Son résultat net est lui de 73 millions d’euros.

Pour 2014, le groupe table sur un chiffre d’affaires compris entre 2,02 et 2,07 milliards d’euros, soit une croissance de 3 à 6 %, s’appuyant notamment sur une progression de ses ventes à deux chiffres sur l’Asie-Pacifique et l’Amérique latine. La direction vise à ce que les stratégies mises en place pour les anciennes marques du groupe PLG portent leurs fruits sur le second semestre et soient pleinement effectives en 2015.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com