×
Publicités
Publié le
24 avr. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wolverine Worldwide: un premier trimestre en repli

Publié le
24 avr. 2012

Alors qu'il vient de créer une joint-venture en Colombie avec son partenaire Forus, Wolverine Worldwide crée une structure identique en Inde. Il s'associe, à 50%, avec le géant Tata International pour développer ses lignes chaussures et textile sur ce marché, en premier lieu pour sa marque Merrell et la licence Caterpillar Footwear.


Avec Wolverine et ses autres marques et licences, le groupe américain semble connaître un début d'année délicat. Visuel Wolverine


Wolverine Worldwide cherche ainsi à étendre son activité hors des zones américaine et européenne aux économies chahutées. Et alors que les résultats de son premier trimestre 2012, clos le 24 mars, sont peu flatteurs. Le groupe américain, qui possède les marques Sebago, Hush Puppies, Merrell, Wolverine, Soft Style, Chaco Bates Hytest et Cushe et les licences Cat, Harley-Davidson et Patagonia, a vu son chiffre d’affaires se replier de plus de 2% par rapport à la même période un an plus tôt.

Celui-ci s'établit à 322 millions de dollars US (245 millions d’euros) et ses ventes sont en repli dans ses principaux segments. Le chiffre d’affaires de l’outdoor, plus de 137 millions, recule de près d’1%, le groupe Lifestyle accuse près de -3% à plus de 50 millions. Mais c’est surtout le segment Heritage (103 millions de dollars) qui recule de plus de 7%.

Rien de très alarmant cependant, d’autant que le groupe reste optimiste pour l’ensemble de son exercice 2012. Il table sur un second semestre bien plus favorable et vise un chiffre d’affaires total approchant les 1,5 milliard de dollars US, soit une croissance comprise entre 3,6 et 6,5%. Pour autant Wolverine Worldwide va devoir maîtriser ses coûts.

En effet, ces dépenses opérationnelles, bien que moins élevées que prévues, atteignent 29,5% du chiffre d’affaires contre 26,7% un an plus tôt. Le résultat opérationnel du groupe passe, lui, de plus de 49 millions à moins de 37 millions. Et sa marge opérationnelle a fondu: 11,4% contre 14,9% il y a un an. Grâce à des taxes optimisées, le groupe maîtrise toutefois le recul de son résultat net à 13%. Celui-ci atteint les 31 millions de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com