×
Publicités
Publié le
19 févr. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wonderbra se met au balnéaire

Publié le
19 févr. 2009

Wonderbra va à la mer avec une gamme inédite de maillots de bain. Plus qu’une diversification, une avancée logique pour ce spécialiste du sous-vêtement sexy qui jouit d’une solide expertise dans la lingerie. Et à la maîtrise de ce que veulent les femmes pour leur corps, s’ajoutent les compétences d’un fabricant spécifique.


L'un des maillots de bain proposé par Wonderbra dès le printemps-été 2009

Au programme pour les bords de mer, une petite dizaine de modèles, une ou deux pièces, allant du 85 A ou 95 C et offrant quatre tailles de culottes, dont l’achat est facilité grâce à la possibilité de dépareiller le haut et le bas.

Si l’on se penche sur le style de la collection, l’honneur est fait à la féminité bien sûr, aux couleurs franches et sexy, le noir et le blanc s’agrémentant de doré ou de rouge, mais aussi à des influences légèrement rétro, voire carrément pin up. Comptez 28 euros pour une culotte, 35 euros pour un soutien-gorge et jusqu’à 67 euros pour un maillot de bain une pièce. Pour que la panoplie soit complète les pieds dans l’eau, la griffe propose également des paréos (15 euros) et des draps de bain (30 euros).

Et ce que fait Wonderbra en lingerie, Wonderbra le fait aussi pour sa gamme balnéaire. « Du décolleté plongeant au push-up, en passant par un rembourrage en mousse amovible, les produits doivent allier l’expertise à l’esthétique, explique Vanessa Masliah, sa directrice de communication. Cette première collection, pourvue de deux thèmes (rayures et plissés), est l’occasion pour Wonderbra d’aller sur de nouveaux segments de produits », tout en conservant les valeurs de la marque, à savoir glamour et féminité.

On la retrouve dans certains supermarchés Leclerc, dans dix Monoprix de la Côté d’Azur, ainsi que sur le site marchand que Wonderbra a lancé sur la Toile en ce début d’année.

Et à peine cette collection lancée, la griffe prédit déjà une ligne plus complète pour le printemps et l’été 2010 « afin de conquérir chacun des gros distributeurs. […] Le parc commercial de ces produits premium ne sera pas élitiste », conclut Vanessa Masliah.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com