×
Publicités
Publié le
14 mars 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Woolrich perpétue la tradition avec une ligne « Archive Collection »

Publié le
14 mars 2016

Woolrich a fait ses débuts en 1972 avec la première parka Arctic, à laquelle la marque doit sa renommée, puis s’est développée à l’international, notamment aux États-Unis et en Asie. Woolrich s’appuie également sur son patrimoine et exprime dans ses collections en laine cette authenticité qui la lie étroitement à l’histoire de l’Amérique. Fondée en 1830, la manufacture lainière Woolrich est aujourd’hui l’une des rares à utiliser des métiers à tisser verticaux qui existent encore aux États-Unis.


Woolrichautomne/hiver 2016-17


C’est dans ce cadre que Woolrich a lancé pour sa ligne femme automne-hiver 2016-17 la capsule « Archive Collection », un ensemble qui intègre les motifs, la laine et les modèles des archives historiques de la célèbre filature d’origine « Woolen Mills » en Pennsylvanie, qui s’ajoute à plusieurs autres projets spéciaux : l’introduction de la nouvelle « parka militaire », la parka en Gore-Tex et la première réalisation de la parka femme en tissu Loro Piana Storm System.

Woolrich Automne-Hiver2016-17, cape et manteau au motif Greenlander


Dans la ligne « Archive Collection », les volumes des capes et les manteaux en laine sont extra-larges et la sévérité des formes vient contredire les motifs anciens. Le blanc et le rouge forment la base du motif Greenlander à rayures colorées pour la cape et le manteau, ou à bande unique contrastante sur la cape en laine et en nylon. Ces thèmes, Greenlander et Civil War Blanket (datant de la création de la filature de laine Woolrich au début du 19e siècle qui à l’époque fabriquait des couvertures et des uniformes pour les forces armées pendant la guerre civile américaine), sont non seulement des sources d’inspiration de la collection, mais retracent aussi les 185 dernières années de l’histoire de l’Amérique et donnent une tout autre dimension aux vêtements.


La capsule est un projet pilote d’une collection Woolrich laine, qui comprendra l’habillement, les accessoires, les couvertures ainsi que des projets spéciaux comme d’autres collections capsule à concevoir avec des stylistes et artistes, jusqu’à la création d’une pré-collection.

« Nous souhaitons non seulement développer et continuer à utiliser la filature pour de nouveaux projets et de nouvelles productions, mais nous voulons également nous servir des archives américaines en les reproduisant dans des filatures italiennes et en développant de nouveaux tissus. Nous tenons à conserver un trésor historique qui risque de disparaître », a déclaré à FashionMag le directeur créatif de Woolrich, Andrea Cané.



« Aux États-Unis, Woolrich a été historiquement liée à la laine, mais ces dernières années, la marque est parvenue à se distinguer également dans l’outerwear, réussissant à faire coexister ces deux identités. Au contraire, en Europe nous préférons réintroduire la laine dans nos collections. Quoi de plus normal pour une marque empreinte de laine, tant dans ses origines que dans son nom ? Il sera certainement plus facile pour le démarrage de nous concentrer sur les couvertures et les manteaux, que nous avons l’intention d’apporter dans les magasins de vêtements. Nous souhaitons en étendre la distribution même dans le monde de la mode », conclut Cané.

Par Elena Passeri et Gianluca Bolelli

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com