×
6 011
Fashion Jobs
VANESSA BRUNO
Responsable de Production/Achats Prêt-À-Porter
CDI · PARIS
TOD'S
Responsable Maintenance Boutiques Zone Europe F/H
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsables Contrôle de Gestion
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsable E-Commerce Paris
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Responsable Des Operations Programmatique 1 Performance Marketing (H/F)
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Chef de Groupe Enseigne Maison (H/F)
CDI · GONESSE
CONFIDENTIEL
Responsable Produits Maison (H/F)
CDI · GONESSE
MAJE
Directeur(Trice) Collection Accessoires H/F
CDI · PARIS
SWAROVSKI
CDI - Directeur Finance France & Benelux (H/F) - Paris
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Europe Celebrities Relations Manager H/F
CDI · PARIS
IKKS JUNIOR
Acheteur / Merchandiser Retail (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GALERIES LAFAYETTE
Manager Des Ventes H/F
CDI · PARIS
LE BON MARCHE
Inspecteur Sécurité Retail F/H
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Raf - Responsable Administratif et Financier - Head of Finance
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Responsable de Production Accessoires, Maroquinerie, Chaussure H/F
CDI · PARIS
BED AND PHILOSOPHY
Responsable Achats Approvisionnements
CDI · TOULOUSE
CELIO
Responsable Formation E-Learning H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
IZIPIZI
Commercial France H/F - Zone Nord Est
CDI · VILLÉ
CELIO
Trésorier Cash Manager H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
BRAND SISTERS
Responsable Comptabilite Client (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur - CDI (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
FALCONERI
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Ile-de-France
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
26 déc. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Xavier Clergerie (Who's Next): "Au Bread, on ne voyait plus le produit, seulement le marketing"

Publié le
26 déc. 2014

 
Xavier Clergerie n’a pas été surpris de l’effondrement du Bread&Butter, même s’il ne s’attendait pas à ce que cela arrive aussi rapidement. Pour le cofondateur de Who’s Next, un tel sort concerne un moment ou un autre tous les salons, notamment sur le secteur du jean,  qui ne s’appuient que sur le marketing.

Xavier Clergerie (photo Pixel Formula)



 FashionMag.com: Comment analysez-vous la disparition du Bread&Butter?
 
Xavier Clergerie: Je n’ai pas été surpris sauf peut-être de la rapidité à laquelle cette disparition est arrivée. Avant le Bread&Butter, le salon français de l’habillement masculin, le Sehm, avec un gros secteur jeans sportswear, Interjeans à Cologne, Glissexpo notamment ont disparu. Ce sont des manifestations qui s’appuyaient essentiellement sur les marques avec pour celles-ci une forte dimension marketing. Et c’est ce marketing que ces marques ont mis en avant au Bread&Butter par exemple avec de grands stands fermés, beaucoup de déco, à la manière d’un G-Star par exemple.

FM: En quoi cela est-il gênant? N’est ce pas cette dimension qui avait fait le succès du Bread?
 
XC: Bien sûr, cela a pu séduire. D’autant plus que c’était spectaculaire. Mais il faut revenir à ce que doit être un salon. Le marketing c’est bien, je ne condamne pas bien sûr, mais, tout seul, ça n’a qu’un temps. Les visiteurs globalement viennent voir du produit. Or, dans un salon comme le Bread, on ne le voyait plus. A WSN, on a bien connu cela. On aurait pu disparaitre aussi si nous n’avions pas pris un moment le virage du produit. Première Classe nous y a aidé d’ailleurs car ce salon repose d’abord sur le produit. Les marques n’ont pas sur ce secteur le poids des marques de jeans. C’est ce positionnement qui nous a conduit par exemple à imposer de petits stands assez uniformisés afin que le visiteur soit d’emblée attiré par le produit. C’est d‘autant plus vrai que le secteur féminin sur lequel sont essentiellement positionnées nos manifestations met plus l’accent sur le produit que sur le marketing.
Et puis évidemment, il faut aussi tenir compte de la crise qui a conduit nombre de marques à s’interroger sur l’intérêt de venir au Bread à partir du moment où ells ne prenaient pas de commandes sur leur stand.  Enfin, j’insiste, mais les marques font du marketing toute l’année. Elles n’ont pas besoin d’un salon pour cela. En revanche, elles présentent des collections à certains moments et le salon est un des grands outils pour pouvoir les montrer.
 
FM: Pensez-vous que Who’s Next va bénéficier de l’arrêt du Bread & Butter , avec notamment l’arrivée de nouvelles marques?
 
XC
: Non pas vraiment. Pour plusieurs raisons. Certes, le Bread&Butter avait une vraie dimension internationale en terme d'image mais son visitorat ne l’était pas vraiment. En fait, beaucoup des marques du Bread se reportent sur les autres salons berlinois, Premium, Panorama. Il faut bien spécifier que Berlin a d’abord et avant tout une résonance régionale. Pour l’Allemagne, les autres pays germaniques et la zone d’influence de ceux-ci au sein de l’Europe de l’Est.
 
 

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com