×
Publicités
Publié le
3 juil. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Yohji Yamamoto signe des solaires

Publié le
3 juil. 2008

Yohji Yamamoto les a pensées puis dessinées comme des prototypes. Alors quand il les présente sous le label "Prototype", cela nous semble presque naturel. En association avec Linda Farrow, le couturier nippon se lance dans les solaires pour homme ou femme, et présente sa première collection pour le printemps-été 2009.


Collection solaires Yohji Yamamoto

Industrieuses, déstructurées, minimalistes, les solaires veulent être le reflet « d’une pré-pièce aboutie » comme l’indique la maison. Elles mêlent les matières et les dégradés de couleurs pour exprimer au mieux l’esprit avant-gardiste qui règne sur l’habillement du couturier. Titane, aluminium, argent brossé, or vieilli, ... construisent les montures.

En écho au prêt-à-porter, les lunettes seront rattachées soit à la ligne Yohji Yamamoto, soit à Y’s. Cette dernière, créée en 1972, a fait ses premiers pas en 1977 à Tokyo avant de rejoindre la scène parisienne en 1981. Depuis, Y-3 et Coming soon sont venues rejoindre l’univers du styliste et témoigner de ses visions plurielles de la mode de demain.

La première collection solaire compte quatre modèles, allant de 190 à 390 dollars. Elle sera distribuée dans quelques points de vente pointus, des department-stores aux boutiques Yohji Yamamoto ou Y’s en passant par les espaces Linda Farrow.

Prêtresse des lunettes vintage et dénicheuse des modèles avant-gardistes, cette dernière a collaboré avec de nombreux créateurs pour concevoir des paires à la fois chics et ultra-sophistiquées. Parmi les associations, on note celles avec Eley Kishimoto, Dries Van Noten, Raf Simons ou encore Bernhard Willhelm.

Linda Farrow assoit son réseau grâce à une sélection de boutiques et concept-stores ultra-pointus parmi lesquels on trouve Harrod's, Liberty, Dover Street, Matches et Browns à Londres, Le Bon Marché, Printemps, Colette, L’Éclaireur et Maria Luisa à Paris, 10 Corso Como et Penelope en Italie, Quartier 206 à Berlin, Joyce et Lane Crawford à Hong Kong ou encore Loveless et Lift à Tokyo. Des lieux où l’on devrait retrouver la nouvelle ligne Yohji Yamamoto.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com