×
5 502
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
2 janv. 2010
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Yves Rocher, précurseur des produits de beauté naturels

Par
AFP
Publié le
2 janv. 2010

LA GACILLY (Morbihan), 26 déc 2009 (AFP) - Précurseur de la vogue des produits naturels, l'industriel Yves Rocher, décédé samedi à Paris à l'âge de 79 ans, était parti de rien pour créer le groupe de cosmétiques qui porte son nom et compte aujourd'hui 15.000 salariés.

Yves Rocher, Bris Rocher
Bris Rocher, Petit fils et successeur d'Yves Rocher - Photo : Marcel Mochet/AFP

"Il a eu l'intuition géniale de fonder sa démarche sur des produits cosmétiques naturels qui pouvaient être livrés à domicile", souligne Joseph François Kerguéris (DVD), président du Conseil général du Morbihan, où se trouve La Gacilly, le berceau du groupe.

Yves Rocher était "de la lignée des grands capitaines d'industrie bretons, tels Bolloré ou Le Duff", renchérit Aimé Kerguéris, conseiller général UMP du Morbihan.

L'industriel aujourd'hui "connu dans le monde entier" avait commencé son activité d'entrepreneur en cosmétiques après avoir hérité d'un commerce familial à La Gacilly (2.350 habitants), commune où il était né le 7 avril 1930.

Après avoir écoulé par petites annonces dans "Ici Paris" une pommade contre les hémorroïdes dont une guérisseuse bretonne lui avait donné la formule, Yves Rocher fonde la célèbre marque de cosmétiques en 1959. Il appuie son développement sur le choix de "la beauté par les plantes", refusant tout produit de synthèse, et privilégie la vente à distance.

Il lance en 1965 un "Livre vert de la Beauté", traduit aujourd'hui en plus de vingt langues, et ouvre un premier magasin en 1969. Il s'implante en Belgique l'année suivante.

C'était un "écologiste avant tout le monde", résume Bernard Angot, président de Bretagne international, organisme chargé de promouvoir le développement des entreprises bretonnes. "En créant des produits cosmétiques abordables et de qualité, il était très en avance sur son temps", souligne M. Angot, qui salue également les "qualités humanistes" de l'industriel.

Le Groupe Yves Rocher, présent dans une trentaine de pays, réalise un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros, ce qui le place à la 18e place mondiale. Il emploie plus de 15.000 personnes, compte près de 2.000 magasins et revendique plus de 40 millions de clientes.

Il regroupe les marques Yves Rocher, Daniel Jouvance, Dr Pierre Ricaud, Isabel Derroisné, Kiotis et Galerie Noémie, ainsi que les vêtements Petit Bateau.

Le président Nicolas Sarkozy a salué samedi dans un communiqué la mémoire d'Yves Rocher, "grand industriel français, inventeur de la cosmétique à base de produits végétaux et pionnier de la vente par correspondance".

L'industriel avait laissé les rênes de son entreprise à son fils Didier en 1992, avant de les reprendre en janvier 1995 après la mort accidentelle de ce dernier.

Malgré l'expansion internationale de son groupe, il avait tenu à en conserver l'ancrage régional.

"Souhaitant continuer à travailler et à produire en Bretagne, il avait la volonté de conserver plusieurs centaines d'emplois à La Gacilly, petit bourg qu'il a définitivement doté d'une signature écologiste", explique M. Kerguéris. "Il avait créé un végétarium, musée entièrement dédié au monde végétal et mis en place un plan systématique d'accueil d'artisans d'art", ajoute-t-il.

Yves Rocher avait en outre été maire DVD de la commune de La Gacilly pendant quarante-six ans, de 1962 à 2008, ainsi que conseiller général et conseiller régional. Son étiquette politique, "c'était Rocher", résume en plaisantant Joseph François Kergueris.

Jean-Yves Le Drian, président PS de la région Bretagne, a salué celui qui "par sa fidélité à ses racines, par sa tenacité et son génie inventif était devenu l'un des éléments constitutifs du patrimoine breton".

Environ deux mille personnes sont venues rendre un dernier hommage au "meneur d'hommes" Yves Rocher, lors des obsèques de l'industriel célébrées à La Gacilly (Morbihan), berceau de son groupe de 15.000 salariés.

La messe a été célébrée par le curé de cette ville de 2.350 habitants en présence du ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, du président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian (PS), du maire de Vannes UMP François Goulard, et de la candidate UMP aux prochaines élections régionales Bernadette Malgorn, ou encore de l'ancien maire UMP de Ploërmel Paul Anselin.

"La France perd un de ses plus grands capitaines d'entreprise", a déclaré le ministre dans un discours à l'église. Un "visionnaire" de la révolution verte, a-t-il encore ajouté, et ce "depuis cinquante ans".

De nombreux salariés s'étaient massés devant la petite église pour suivre les obsèques sur un écran, et plusieurs centaines s'étaient regroupés dans la salle des fêtes et les halles de la ville dont Yves Rocher a été maire de 1962 à 2008. Il a aussi occupé les fonctions de conseiller général et régional.

Tous saluent un patron un "meneur d'hommes", qui a "apporté beaucoup à la Bretagne". Un de ses premiers collaborateurs a débuté l'hommage en rappelant la promesse qu'il avait faite en 1959: "La Gacilly sera prospère, je vous en fais le serment, vous serez juges". Un second a salué le "meneur d'hommes" qui a "stoppé l'exode rural", et fait ainsi prospérer son village.

L'un de ses petit-fils, Bris Rocher, 31 ans, assumera la présidence du groupe de produits de beauté du même nom, qui emploie 3.500 salariés en Bretagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.