×
Par
AFP
Publié le
9 mars 2012
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zadig et Voltaire discuterait d'une entrée de l'américain TA Associates

Par
AFP
Publié le
9 mars 2012

PARIS, 9 mars 2012 (AFP) - La société française de prêt-à-porter Zadig et Voltaire, détenue à 100% par son fondateur Thierry Gillier, discute avec le fonds américain TA Associates pour lui céder une participation minoritaire, selon Les Echos de vendredi. Toutefois le Pdg de la griffe dément.

Zadig & Voltaire
Le point de vente de Bleecker street à New York

Après avoir rejeté une série d'investisseurs et affirmé que l'entreprise de vêtements "de luxe accessible" n'était pas à vendre, le patron de Zadig & Voltaire serait ouvert à une entrée de l'américain au capital, selon le quotidien économique, qui s'appuie sur "plusieurs sources" anonymes.

L'enseigne, connue notamment pour ses pulls en cachemire, comptait fin 2011 140 boutiques, dont 70 en France, avec 30 à 40 ouvertures à l'international prévue cette année. Fondée en 1997, elle aurait réalisé un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros en 2011 et viserait 300 millions pour 2012, selon Les Echos.

Zadig & Voltaire, rappelle le quotidien, avait bénéficié d'un coup de pouce de notoriété l'an dernier grâce à un lapsus du secrétaire d'Etat au Commerce Frédéric Lefevbre, qui en avait parlé comme de "son livre de chevet", en lieu et place du "Zadig" de Voltaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.