×
Publicités
Publié le
25 avr. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zegna s’envole en 2011 en dépassant pour la première fois le milliard d’euros

Publié le
25 avr. 2012

C’est un "bilan historique" qu’a publié mercredi le groupe de textile Ermenegildo Zegna, leader dans l’habillement masculin de luxe, en poursuivant sa stratégie de forte expansion de son réseau de distribution direct et son exploration sur les nouveaux marchés. Pour la première fois de son histoire, l’entreprise de Biella (Piémont) est parvenue à dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires, objectif qu’elle s’était fixée lors de l’année de son centenaire en 2010.

En 2011, le groupe affiche un chiffre d’affaires de 1,127 milliard d’euros, en hausse de 17% par rapport à 2010, réalisé pour plus de 90% à l’export dont la moitié en Asie. Il a dégagé un bénéfice net de 115,1 millions d’euros (+91,5%) et un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 233 millions d’euros (+66%), tout en renforçant sa position nette financière, qui s’élève à 245 millions d’euros. Face à de tels résultats, le groupe a décidé de verser une prime de 1000 euros à chacun de ses 7000 employés.

Le vrai moteur de l’expansion de Zegna est constitué par son réseau de points de vente de détail, dans lequel il investit massivement depuis cinq ans. Fin 2011, le nombre de ses magasins s’élevait à 557, dont 311 en gestion directe. "Si nous avons atteint ce résultat, c’est parce que nous n’avons jamais cessé d’investir sur les boutiques", expliquait récemment le patron du groupe, Ermenegildo Zegna, qui se félicitait pour la croissance à deux chiffres enregistrée sur tout son réseau retail.

Avec une progression des ventes de 28%, la Chine confirme sa position de premier marché de la griffe, suivie par les Etats-Unis, qui en redeviennent le deuxième marché avec une hausse de 16%. L’Europe enregistre également des résultats positifs grâce aux rebonds de l’Allemagne, de la France et de l’Italie via les achats des touristes, mais aussi de la Russie et de l’Europe de l’Est. Pour 2012, Zegna prévoit l’ouverture d’une cinquantaine de boutiques, dont un tiers en Chine, mais aussi en Europe et en Amérique, avec "une nouvelle et particulière attention à l’Afrique", note-t-il dans un communiqué, annonçant pour la première fois des ouvertures au Maroc et au Nigéria.

La griffe piémontaise a par ailleurs annoncé l’entrée dans son conseil d’administration de Jing Ulrich, directrice et présidente du secteur marchés globaux pour JP Morgan Chine, comme conseiller indépendant. Cette dernière est l’un des consultants les plus réputés pour les fonds d’investissement internationaux et les grandes multinationales. "L’entrée dans notre conseil de Jing Ulrich, j’en suis sûr, nous sera d’un grand support sur le marché asiatique, toujours plus destiné à devenir dans les prochaines années la locomotive de l’économie mondiale", souligne Ermenegildo Zegna. Grâce à sa profonde connaissance des consommations en Asie, elle contribuera certainement à faire progresser la griffe dans cette région.

Mais l’arrivée à Biella de cette financière, désignée comme l’une des femmes les plus puissantes au monde par les revues américaines Fortune et Forbes, fait surtout penser à un tout premier pas pour Zegna vers une éventuelle introduction en Bourse… En attendant, le groupe a acquis 3% du capital de la marque de cachemire haut de gamme italienne Brunello Cucinelli, qui vient quant à elle d’achever son introduction à la Bourse de Milan.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com